L’extrême centre est-il exportable ?

Extrait de l’article “L’extrême centre est-il exportable ?” de Matthijs Lok

 

“Ceux qui préconisaient la modération étaient connus comme partisans du contrôle de soi. La distinction suprême pour un membre de l’élite néerlandaise était d’être « posé » (« bedaard »). À travers ce discours, on peut également discerner une allusion manifeste au rang social. De toute évidence, il ressort des mémoires de Pasquier que, pour lui, dominer ses passions était un trait distinctif des classes supérieures. Les autorités néerlandaises étaient elles aussi d’avis que c’étaient surtout les classes laborieuses qui ne savaient pas se maîtriser et représentaient de ce fait le plus grand danger pour la stabilité. De par son origine, son aisance, son éducation et son instruction, tout membre appartenant à l’élite sociale aurait dû corriger une telle conduite. La politique de l’extrême centre prônait la modération politique mais pas l’apaisement social, en revendiquant pour les dominants la puissance exclusive du politique.”

 

Lien vers l’article complet:

https://journals.openedition.org/ahrf/10601?fbclid=IwAR1S34iDRKUISQ7ovew00U7QNEKpmKhbtWCP8EH5PS8g8OAdF1QdF2suajY