“Paradoxalement les juifs doivent combattre en permanence l’antisémitisme sans toutefois chercher à l’éradiquer totalement. Inexorablement, l’antisémitisme constitue le dernier rempart face à l’assimilation totale. Les antisémites sont les seuls agents maléfiques capables de réactiver l’identité d’un juif ayant renié ses origines ou ayant été élevé dans l’ignorance de son judaïsme.”

 

 

“J’ai de plus en plus de mal avec les républicains laïcs en France qu’ils soient de gauche et de droite. Pas parce qu’ils sont républicains, laïcs, de gauche ou de droite.
Mais parce qu’ils prétendent souvent représenter la vrai France, la bonne France. Ils rejettent toute une partie de l’histoire de France, celle qui ne correspond pas à leurs idées ou contre laquelle leur ancêtres se sont battus.
N’en déplaise à nos idéalistes, la France ne se résume pas à la révolution française, aux droits de l’homme, au Gaullisme, au Front Populaire…
La France, c’est aussi la monarchie, le catholicisme et plus tard le régime de Vichy, sans oublier la colonisation. Aujourd’hui la France ne peut pas non plus faire abstraction du communautarisme, du libéralisme et du retour à la religion…avec les dérives qui y sont associées.
En excluant un pan de notre histoire et en décrétant qu’il n’est pas notre histoire, ils nient la diversité et la complexité de notre pays.
Même si leur vision est moralement juste, elle devient dangereuse car excluant ceux qui ne s’y identifient pas, dans une logique presque totalitaire.
Notre modèle républicain ne résistera probablement plus très longtemps à la modernité, ni à ses propres contradictions.”

 


“Les français sont nombreux à attendre l’homme providentiel.

Celui qui issu des élections redressera la France et fera renaitre sa grandeur historique.
Par le passé beaucoup ont été déçus par celui qu’ils voyaient comme un sauveur quasi-messianique.
Pourtant l’identification à un leader politique charismatique pourrait avoir des effets très positifs si justement le stade de l’identification état dépassé.Si les français ne se contentaient de tout attendre de leurs élites mais plutôt de s’inspirer des qualités des hommes qui la constituent.
En essayant d’appliquer à leur niveau, dans la vie de tous les jours, des comportements et des actions qui correspondent à ces qualités. Un super dirigeant n’aura jamais la même puissance que plusieurs millions de français qui se surpasseront pour tenter de lui ressembler.
La France a peut être davantage besoin d’un modèle que d’un libérateur.
D’ailleurs, le judaïsme qui exige des juifs qu’ils s’élèvent spirituellement sans succomber à la tentation des idoles a montré la voie depuis plusieurs milliers d’années. Il serait peut être temps que juifs comme non-juifs se mettent au boulot avant que le ciel ne leur tombe sur la tête.”

 

 

“Il n’y a pas fondamentalement de culture supérieure aux autres. Ni sur un plan moral, ni sur un plan intellectuel, ni sur un plan spirituel. En revanche certaines cultures sont dominantes et d’autres vouées à disparaitre. C’est un peu comme courir un marathon dont tous les participants auraient plus au moins les mêmes chances au départ. Mais à l’issu duquel, il n’en reste plus que trois.”

 

 

“L’obstacle à la constitution d’une “communauté ashkénaze” en France n’est pas tant d’ordre religieux et culturel que politique.
La politique est le seul domaine définitivement clivant même pour un petit groupe. Quand on veut fédérer autour d’un projet communautaire relatif à une minorité, on a tendance à accepter la diversité des opinions. Paradoxalement, il faut ratisser large idéologiquement pour satisfaire une communauté restreinte.
Mais comment concilier des membres de gauche, de droite, communistes, nationalistes, sionistes, anti-sionistes?
C’est tout simplement irréalisable…
Celui qui réussirait l’exploit de fonder et de diriger une communauté ashkénaze, serait forcément porteur d’un projet politique solide auquel adhérerait les membres.
Ici la culture est indissociable de la politique et l’une comme l’autre doivent avoir un substrat différenciant.
Mais on reparlera de tout ça quand les juifs français arrêteront de se déchirer sur Donald Trump, Israël, l’Islam, Polanski…
Car pour le moment ce projet n’est que pure fiction…”

 

 

“Il n’y a pas fondamentalement de culture supérieure aux autres. Ni sur un plan moral, ni sur un plan intellectuel, ni sur un plan spirituel. En revanche certaines cultures sont dominantes et d’autres vouées à disparaitre. C’est un peu comme courir un marathon dont tous les participants auraient plus au moins les mêmes chances au départ. Mais à l’issu duquel, il n’en reste plus que trois.”

 

 

 “Qui défend les juifs en France?  Les antiracistes qui voient l’antisémitisme comme une composante non-exclusive d’un racisme qu’ils combattent.
Les français pro-israéliens qui considèrent Israël comme le porte parole de la démocratie occidentale au Proche-Orient et un rempart contre l’islamisme radical.
Et puis les opportunistes, comme certains sympathisants de l’extrême droite, qui associent symboliquement les juifs à leur combat comme les arabes.
Mais qui nous défend pour ce que nous sommes?
Qui nous défend en tant que juifs, indépendamment de toute considération politique?
Pas grand monde…
Il serait dangereux de sombrer dans le communautarisme et de rejeter toutes les solidarités.
Mais il serait encore plus dangereux d’oublier qu’en cas de conflit grave, en dernier ressort, nous ne pouvons compter que sur nous.”
 
“Concevoir l’identité ashkénaze comme une culture juive non pas intégrée à la culture française dans une logique hiérarchique mais dans une logique fusionnelle:

“La symbiose judéo-française pouvait donner et donnait souvent d’excellents résultats : un sens très fort de la liberté, de l’égalité et de la justice; une vigueur militante; un rayonnement universel;”

B. Blumenkranz, Histoire des Juifs en France

 
 
 
“Depuis quelques années l’affirmation républicaine et démocrate est de plus en plus en forte.
Comme si cela n’allait pas de soi alors que l’on vit justement dans une république démocratique.
N’est ce pas le signe que des courants contraires ou concurrents menacent la pérennité de notre système politique?
Et si la république telle que nous l’avons connue était à bout de souffle, aux abois?
J’espère que dans quelques années on ne parlera pas des républicains et des démocrates comme on parlait à une époque des réactionnaires, des monarchistes ou des contre-révolutionnaires…
La république française, un futur Ancien Régime?
Rien de moins sur…”
“L’écrit a un pouvoir supérieur à l’action, non seulement car il est capable de l’engendrer, mais aussi car il peut en susciter plusieurs.
Les bienfaits comme les méfaits des écrits religieux en sont la preuve la plus criante.
Vous voulez changer les choses? Alors écrivez…
Mais prenez garde, vos lecteurs ne seront pas toujours ceux que vous auriez souhaités…”
“Le fanatisme n’est pas toujours synonyme de folie, d’exaltation ou d’obscurantisme.
Il n’est parfois que le produit de l’ignorance, du déni ou du mensonge. Celui qui ne sait pas, qui ne veut pas voir, ou qui n’accepte pas la réalité, s’invente une pseudo vérité à laquelle il voue un culte, prêt à éliminer tous ceux qui n’y adhèrent pas.”
“Le Judaïsme ne confère aucune qualité innée aux Juifs. C’est aux Juifs de puiser dans le potentiel du Judaïsme.”

“Pour le malheureux, toutes les contrées se ressemblent, même les plus lointaines….
C’est le mal de vivre qui s’exporte et qui masque les richesses à découvrir. Une souffrance immanente qui ne peut s’accommoder de la diversité, de la beauté, des opportunités.
Errer de pays en pays à la recherche de la délivrance est justement une voie sans issue.
Le salut est à l’intérieur de soi. Pas dans les lieux, les plus agréables, les plus sains, les plus inspirants.

Comme dit un proverbe chinois: ” C’est l’endroit où tu t’es effondré qui verra ta résurrection”

Proverbe juif ( sûrement ashkénaze…)

 

“Les Espagnols ont un adage : manana, demain. Tout est remis au lendemain. C’est pourquoi l’Amérique a battu l’Espagne si facilement. Le Messie des Juifs ne s’est pas montré indigne du manana des Espagnols. Il devait toujours venir le lendemain. Mais pourquoi pas aujourd’hui ? “

Israël Zangwill

 

“Le secret de la créativité est de savoir cacher ses sources.”

Albert Einstein.

 

“L’antisémitisme musulman est indéniable. Mais il ne doit pas faire oublier les autres formes d’antisémitisme. Attribuer aux musulmans la seule responsabilité de l’antisémitisme est une force de racisme qui ressemble à la pensée antisémite consistant à rendre les juifs responsables de tous les malheurs du monde.
C’est le même raisonnement et la même impasse.
L’antisémitisme doit être éradiqué dans son intégralité, pas en fonction de nos sentiments personnels envers telle ou telle communauté ou courant de pensée.
Il serait dangereux de baisser la garde face à de nombreux ennemis en se focalisant sur un seul désigne d’office.”