Réflexions Archive

Il a quitté le judaïsme….

J’ai un ami juif qui a décidé se devenir bouddhiste. Non pas parce que le judaïsme ne lui convenait plus, d’un point de vue de la spiritualité ou de la pratique. Mais parce qu’il estimait en avoir fait le tour. Comment est-ce possible? Alors que des milliers de Juifs étudient la Torah toute leur vie.

Un joker pour un bon jugement. Être clément et bienveillant avec autrui

À Roch Hachana, jour de création des êtres humains, tous les êtres vivants qu’ils soient juifs ou non-juifs, se présentant devant l’Éternel pour être jugés.  Ils amènent avec eux leur lot de bonnes et de mauvaises actions de l’année écoulée et de ce jugement dépendra l’année à venir qui sera favorable ou moins favorable.  Il

Les joubous, juifs-bouddhistes, « un judaïsme métissé » ?

Pourquoi certains Juifs deviennent bouddhistes ? Que vont-ils chercher dans le bouddhisme qu’ils ne trouvent pas dans le judaïsme ?  Est-il possible de concilier la pratique du bouddhisme avec celle du judaïsme?  La pratique du bouddhisme par les Juifs n’est-elle en fait pas une étape vers un retour au judaïsme?   Ces questions sont abordées

Les femmes juives épargnées par les clichés antisémites au siècle dernier ?

Extrait de : L’utilisation des préjugés esthétiques comme redoutable outil de stigmatisation du juif La question de l’apparence dans les écrits antisémites du XIXe siècle à la première moitié du XXe siècle Claudine Sagaert   Une précision : le cas de la Juive Si la dévalorisation de l’apparence du Juif par les antisémites a été mise en images et

La laideur comme redoutable outil de dévalorisation de l’être

Stigmatiser ceux que l’on n’aime pas en leur attribuants des caractères physiques repoussants qui seraient associés à des tares psychologiques et autres perversions.   Extrait de : L’utilisation des préjuges esthétiques comme redoutable outil de stigmatisation du juif La question de l’apparence dans les écrits antisémites du XIXe siècle à la première moitié du XXe siècle Claudine