Author Archive

Un poème yiddish venu de l’Holocauste d’Herschel Zynoberg

Mort, tristesse, violence, espoir, force de vie… Et une formidable transmission de l’envie de rébellion et d’exorciser le passé… Source : https://droitsdelapersonne.ca/histoire/un-poeme-yiddish-venu-de-lholocauste La noirceur enveloppait encore les alentours Le ciel morne pesait sur le ghetto toujours Un léger vent soufflait dans la tempête Et passait sans ambages ni presse La soirée s’évapora et nous quitta

Qu’est-ce que le biomimétisme ?

Ce n’est pas une nouvelle science, mais une approche, un état d’esprit, voire une philosophie, qui consiste à étudier la nature sous toutes ses formes – animaux, plantes, micro-organismes ou écosystèmes – pour résoudre des problèmes d’énergie, de santé, de pollution, d’approvisionnement en eau… Cela concerne des physiciens, des mathématiciens, des biologistes, chimistes ou écologues,

Les caricaturistes juifs qui ont réinventé Noël

Noël américain à la sauce juive… Quand les Juifs américains promotionnent une fête. Et la réinventent… Peut-être selon ce proverbe juif : ” Assembler intelligemment, c’est transformer le banal en formidable. “ Le dessin animé de 8 minutes est top !   Article de “The Atlantic”   Faites très attention lorsque vous regardez les animations

Les racines juives d’Elvis Presley

Elvis Aaron Presley Un symbole de l’Amérique blanche des années 50. Il a des origines juives. C’est comme si un Juif se cachait derrière chaque personnalité atypique et novatrice. Puis emblématique de son époque. Article de Véronique Chemla   Elvis Presley, Judaïsme et Juifs     Elvis Aaron Presley (1935-1977) est né dans une famille fidèle

Juifs contre Juifs : retour sur la révolte des Maccabées

Judaïsme traditionnel contre judaïsme moderne allié à une puissance étrangère. Ce judaïsme moderne est-il viable ? Peut-il s’émanciper des traditions ? N’est-il pas un danger pour la pérennité des Juifs. Article de GEO   Au IIe siècle avant J.-C, des Juifs pieux s’opposèrent aux envahisseurs grecs de la Judée et aux « impies » qui