Author Archive

Les raclées mémorables infligées par la mafia juive aux nazis américains dans les années 30

Extrait du livre de Rich Cohen, Yiddish Connection   Les gangsters, qui se souciaient surtout de s’enrichir, savaient que certaines choses n’avaient pas trait à l’argent. Ils savaient que la seule manière de se confronter aux nazis, c’était de les affronter dans la rue. Non seulement cette clairvoyance leur gagnerait l’admiration des gamins comme mon

Interview de Nadja, fille d’Art Spiegelman

Art Spiegelman (de son prénom Arthur, il est appelé Artie par son père) est un auteur de bande dessinée et illustrateur américain, né le 15 février 1948 à Stockholm en Suède. Figure phare de la bande dessinée underground américaine des années 1970-1980, et illustrateur renommé, il devient surtout connu à partir du milieu des années 1980 pour sa bande dessinée Maus, qui raconte, par le biais de la biographie de son père, l’histoire

Drogue et alcool dans les milieux juifs orthodoxes : Étude

Judaïsme, Juifs orthodoxes et usage de psychotropes : dynamiques internes et repères sociaux Amnon Jacob Suissa Dans Psychotropes 2006/1 (Vol. 12), pages 125 à 134   Idées principales de l’article: Les milieux juifs orthodoxes (traditionnels et modernes) ne sont pas épargnés par la drogue et l’alcool. Parfois, c’est la rupture avec la religion qui explique ces déviances. Se

ARON SIMANOVITCH, secrétaire juif de Raspoutine

ARON SIMANOVITCH, secrétaire juif de Raspoutine     Il dira ceci à propos de Raspoutine: (extrait de son livre : “Les mémoires de son secrétaire”) “L’apparence extérieure de Raspoutine était celle d’un vrai paysan russe. Il était de taille moyenne, vigoureux et large d’épaules. Ses yeux d’un gris acier, étaient profondément enfoncés sous l’arcade sourcilière.

Armée d’occupation, mon petit bonhomme ! Les gangsters juifs, la fierté retrouvée et l’illusion de l’invulnérabilité

Dans cet extrait du livre “Yiddish Connection”, Rich Cohen explique comment son père a pu en finir avec l’image du Juif persécuté. L’armée… et la pègre.   Pendant, la guerre de Corée, mon père, tout comme Elvis – qui, soit dit en passant, n’était pas originaire de Brooklyn – était basé en Allemagne de l’Ouest.