Un crime “légal”: l’affaire Ida Beaussart

ida beaussart

 

Rappel des faits:
Le 18 juillet 1989, Ida Beaussart a tué son père, Jean-Claude Beaussart, en lui tirant un coup de feu dans la nuque. Le crime s’est déroulé à Salomé, dans le nord de la France.

Jean-Claude Beaussart était un militant néo-nazi négationniste qui faisait régner la terreur chez ses cinq filles, particulièrement chez Ida qui était son souffre-douleur.
Quelques jours avant le meurtre, la fille aînée de Jean Claude Beaussart, Christine, a osé briser l’autorité paternelle en quittant le domicile familial. Soupçonnant Ida de savoir où elle est, il menace cette dernière de torture. Il prétend avoir retrouvé Christine et annonce qu’il va la tuer. Le 18 juillet 1989, Ida tue son père à huit heures du matin pendant qu’il dort, d’un coup de feu à bout portant en pleine tête, avec un Luger 22 Long Rifle.
En mai 1992, Ida Beaussart qui avait pourtant plaidé coupable, est acquittée par la Cour d’Assises des mineurs de Douai.

Analyse:
Que révèle l’interprétation des juges?
Ida Beaussart, menacée de mort, a tué son père durant son sommeil. Il ne s’agit donc pas d’un cas de légitime défense classique car le danger n’était pas immédiat au moment des faits.
L’acquittement signifie qu’Ida Beaussart a été déclaré non coupable d’un crime qu’elle a pourtant commis… Cela signifie que les juges ont considéré que celui-ci était justifié, Ida étant menacée de mort: pour survivre, elle ne pouvait pas agir autrement.
Il est aussi fort probable les juges aient tenu compte de la “moralité” de ce parricide. Jean-Claude-Beaussart était un tortionnaire et Ida, sa victime favorite. En outre, il était animé d’une idéologie néo-nazie qui a certainement influencé la décision de justice.

Et aujourd’hui?
Nous pouvons faire un rapprochement avec le contexte actuel.
De nombreuses personnes sont quotidiennement menacées de morts par des individus violents ou déséquilibrés, aux motivations diverses. Malheureusement, certains mettent réellement leurs menaces à exécution. Comment les en empêcher? En agissant comme Ida Beaussart?
Mais, plus généralement, c’est notre société dans son ensemble qui est menacée de mort: par les criminels, par les terroristes et par les extrémistes.
Alors défendons-nous contre ceux qui veulent nous anéantir. Débarrassons-nous en avant qu’ils nous fassent disparaître.
En espérant qu’un jour la loi nous y autorise...