Quand les Juifs réussissent là où les “aryens” ont échoué. Kibboutz vs Mittgart

Avant l’avènement du nazisme, des extrémistes allemands avaient commencé à créer des colonies rurales. On y prônait l’agriculture, la vie en commun et le partage du profit. Il s’agissait aussi de revitaliser la «race», de promouvoir une «aristocratie spirituelle de sang allemand», de protéger le Volk des hordes «asiatiques et galloises [françaises].
Le plus extrémiste, aussi le plus influent (ardemment soutenu par les pangermanistes) était Willibald Hentschel qui, dans son utopie jamais réalisée de la colonie Mittgart, préconisait une aryanité stricte, le nudisme, la polygamie et une régulation des naissances qui préfigurait les futurs Lebensborn nazis.
L’ironie de l’histoire veut – sans qu’aucun lien direct n’ait jamais pu être établi – que ces utopies rurales, qui firent long feu en Allemagne, aient connu leur seule et vraie réussite en Palestine avec les premiers kibboutz…
 
En photo, les Artamans, membres de la “ligue d’Artam”, un mouvement de jeunesse d’extrême droite de la mouvance völkisch fondé en 1923 à Munich.
artman
 

Sources :