L’antisémitisme décortiqué par Silbermann, ses sources dans la psychologie humaine la plus sinistre..

Dans le livre de Jacques de Lacretelle, “Silbermann”, le personnage principal , un jeune lycéen juif rejeté de tous ses camarades livre à son seul ami une analyse des causes de l’antisémitisme. Son discours est à la fois belliqueux, réaliste, subtile, sans masquer la conscience d’une certaine supériorité.

 

Pourquoi cette explosion d’antisémitisme en France ? Pourquoi l’organisation de cette guerre contre nous ? Est-ce un mouvement religieux ? Est-ce le vieux désir de vengeance qui se ranime ?… Allons donc! Votre foi n’est plus si vive ! Non, ce n’est pas si haut qu’il faut chercher les raisons de vos attaques. Je vais te dire quels sont les véritables mobiles qui vous font agir : c’est un bas égoïsme, c’est l’envie la plus vile. Depuis quelques années, il est venu dans votre pays des gens plus subtils, plus hardis, plus tenaces, qui réussissent mieux dans toutes leurs entreprises. ; et au lieu de rivaliser avec eux pour le meilleur résultat commun, vous vous liguez contre eux et cherchez à vous en débarrasser. Votre haine, c’est le sentiment qui fait que quelque fois dans une équipe d’ouvriers, celui qui travaille plus habilement ou plus vite reçoit des autres un coup de couteau. Cela est si vrai que la classe la plus acharnée contre nous est la bourgeoisie, la haute bourgeoisie, parce qu’elle voit apparaitre des concurrents dans des carrières qui jusque ici étaient son apanage.