Le Parrain et le Rabbin

L’histoire vraie et extraordinaire d’enfant juifs sauvés par la Mafia.

Novembre 1943, Milan. Les Allemands s’apprêtent à donner l’assaut dans une école juive qui accueille clandestinement une quinzaine de jeunes et un rabbin. Par chance, un des élèves a pu donner l’alerte. Fuir, donc. Mais pour aller où ?

Pendant plusieurs nuits, ayant à peine de quoi survivre, le petit groupe va se retrouver en haute montagne avec pour ultime espoir de rejoindre la Suisse en passant la frontière à pied et pour seuls compagnons le froid, la faim, le découragement et la sensation de mort qui vient.

À New-York, des membres du Rescue Committee travaillent nuit et jour pour sauver les Juifs d’Europe. Tandis qu’à Milan les choses se précipitent, une idée folle surgit : “Pourquoi ne pas affaire à la Mafia ? “
Peut-on sans dommage avoir recours au syndicat du crime pour sauver des jeunes Juifs piégés par l’Histoire ? Quel sera le prix de leur improbable alliance ?

Voici le récit authentique de cette chasse à l’homme que nous rapporte Sam Bernett de son écriture à la fois trépidante et sensible.

 

Quelques extraits du livre “Le Parrain et le Rabbin” de Sam Bernett

 

“Les alliés se promettent d’avoir pour amis les amis de l’autre et pour ennemis les ennemis de l’autre.
Être alliés permettra d’être plus forts face aux menaces. Nous leur demanderons d’être nos alliés, celui qui ramène un pécheur de la voie de son égarement sauvera son âme de la mort et couvrira une multitude de péchés. “
” On peut toujours trouver des qualités, y compris d’âme, chez ceux qui en semblent le plus dépourvus. Ce n’est pas à vous, avocat, que je vais l’apprendre. “

” Rien n’interdit de se servir du mal pour faire le bien.”
” On dit de vous, Monsieur, que vous êtes un parrain. Alors sachez que Chas Werzburger (rabbin) est le parrain du peuple juif. On ne le respecte pas seulement à Brooklyn mais dans le monde entier. “
” Vous êtes un vrai dur, sous vos petits airs de curé. Vous n’auriez pas, sinon, le culot de me parler comme vous faites. Dans votre fauteuil, y a des branques avant vous à qui j’ai fait passer à tout jamais l’envie de revenir. Comprenez vous ce que je dis ?
“Un de ses lieutenants vient remettre à Genovese le rapport de Giovanni Pavere sur l’expédition au refuge de la Vache Rouge : ” l’opération Youpins”, comme il la nomme, peut passer à la vitesse supérieur. “
” Amaigri, Bonanno se tourne vers le rabbin et lui prends la main. 
Je vous ai fait venir à propos de Cheeseburger…
Werzburger… Chas Werzburger, rectifie Barnes dans un sourire.
Bonanno balaie l’air de la main.
Ouais, voilà… Ils m’abrutissent avec leurs médocs, j’ai pas toute ma tête… “