Préservons-nous…

Un concept issu de la philosophie et de la littérature juives, le Tikkun Olam, explique que juifs ont la mission de réparer le monde. Je ne crois plus en cette injonction de la Torah.
Car le monde est profondément malade et sa maladie est incurable. Et de toutes façons, il n’a pas envie d’être guéri, il se complait dans son malheur.
Face à ce désespoir, je n’entrevois qu’une issue. Vivre dans son propre espace-temps, selon ses valeurs et ses idées. Il ne s’agit pas d’être coupé du monde extérieur mais d’établir un filtre entre lui et nous. Certains parleront de “semi-autarcie”.
Nos actions consisteront à travailler, créer, nouer des relations avec des gens sensibles à notre spiritualité.
Nous devrons aussi nous protéger des mauvaises influences et de tous ceux qui menacent notre intégrité physique et morale. Ne laissons jamais pénétrer les indésirables dans notre univers.
Alors, peut-être qu’un miracle se produira: le modèle que l’on se sera évertué à créer sera tellement attractif qu’il encouragera les autres à en bâtir un semblable.
Mais en attendant, préservons-nous…
olam