Regard bienveillant ou malveillant

Le judaïsme explique que le regard porté sur quelqu’un pourrait l’influencer et déterminer son comportement. Un regard bienveillant serait bénéfique. Un regard malveillant destructeur.
Regarder quelqu’un avec mépris le rendra méprisable à ses propres yeux. Il se sentira humilié et voudra parfois faire payer aux autres son sentiment de dévalorisation. Au contraire, regarder avec considération suscitera la confiance, le bonheur, l’espoir.
Il en est de même pour les paroles qui peuvent être blessantes ou au contraire bienfaitrices.
Mais les regards et les mots positifs sont ils vraiment bien intentionnés? Ont-ils toujours des effets favorables?
Souvent, ils masquent un désintérêt ou de l’hypocrisie.
Mais surtout, ils incitent à nous complaire dans nos défauts et à ne pas nous remettre en question.
Paradoxalement, ce sont parfois les mots durs, les paroles blessantes, les regards méprisants qui aident à grandir. Ils font prendre conscience à ceux qui ont une mauvaise image d’eux-mêmes ou qui doutent qu’il ne suivent pas le bon chemin et qu’il doivent changer.
Même s’ils ne sont rarement bienveillants (“je dis ça pour ton bien…”), ils ont parfois plus de forces que la compassion. Capables de provoquer un électrochoc qui va faire amener à une profonde amélioration.
Bien sûr, ils peuvent aussi anéantir les personnes les plus fragiles. Mais ceux qui nous jugent ne sont pas responsables de nos propres faiblesses.