L’« Œuvre du rachat » : la rejudaïsation des marranes portugais, un retour forcé?

Article de Parnes Livia dans la revue Diasporas. Histoire et sociétés, n°8, 2006.
Thème : la tentative des Juifs orthodoxes de ramener au judaïsme les Juifs convertis au christianisme (marranes) dans les années 20.

marranes

 


Dans les années 1980, près de cinq cents ans après la conversion forcée des juifs du Portugal, on découvre dans plusieurs villages du nord-est du pays des centaines de marranes, autrement dit de crypto-juifs, ou encore des personnes qui, tout en gardant une apparence chrétienne, en allant à l’église et cherchant à ne pas se distinguer de leurs voisins, continuent à réciter en cachette des prières et à pratiquer des rites qu’ils disent «juifs», transmis depuis des générations par leurs ancêtres nouveaux chrétiens. Cette découverte a attiré l’attention de chercheurs, photographes et autres curieux, ainsi que de responsables religieux d’Israël, qui se sont attachés à ramener cette «tribu égarée» au sein du judaïsme orthodoxe. Or cet épisode n’est pas le premier de la sorte dans le Portugal du XXème siècle. Une «découverte» précédente, la «vraie», a eu lieu au début du siècle et a été suivie d’un vaste mouvement de retour. Comprendre ce mouvement singulier implique tout d’abord de connaître le contexte dans lequel il a surgi et l’homme qui fut son guide exceptionnel. Les caractéristiques du mouvement permettront ensuite de saisir dans quelle mesure il était adapté aux besoins, voire aux aspirations des intéressés, et jusqu’à quel point il a prêté attention aux avertissements prononcés à son égard et couru le risque de l’échec.

 

Lire l’article complet:
https://www.persee.fr/doc/diasp_1637-5823_2006_num_8_1_1049

 

 

 

Commentaire:

Il est intéressant de souligner que ce mouvement de rejudaïsation des marranes portugais a coïncidé à fin des années 20 avec les aspirations sionistes.  Enseigner aux marranes la religion mais aussi exalter chez eux la nation juive à venir.
Les marranes ont pratique discrètement le judaïsme pendant des années. En outre, ils ont mêlé à cette pratique des éléments chrétiens (comme leur calendrier qui s’est christianisé).
Il a été très difficile de les ramener à une pratique orthodoxe du judaïsme. A la fois parce qu’ils étaient habitués à la discrétion et parce qu’ils ont construit une religion qui leur était propre, mélange de judaïsme et de christianisme.