Vers un Etat d’Israël sioniste judéo-arabe. danger, cauchemard ou prophétie?

judeo-arabe

Le titre de cet article peut paraître incompréhensible, effrayant voire provocateur.

Ce qui l’a inspiré, ce sont pourtant deux superbes photos publiées dans ce groupe et représentant deux musulmans israéliens, un footballeur et un jeune tennisman. Ces photos représentent la contradiction de plus en plus incertaine entre l’identité arabo-musulmane et la fierté d’être israélien.

L’image du footballeur juif qui fait le Chema tandis que son coéquipier prie Allah, est très symbolique. Peut on oser affirmer qu’elle préfigure la réalité de l’état d’Israël dans plusieurs décennies?

Mettant de côté la question palestinienne et se centrant sur la société israélienne, les spécialistes seront ils en mesure de concevoir la future sociologie israélienne?

Nous, juifs français, cantonnés dans le rôle de simples observateurs, pouvons toutefois nous baser sur quelques constats connus: déclin du sentiment d’appartenance au judaïsme chez certains israéliens, poussée de l’extrémisme religieux, forte natalité arabe…

Spécialiste ou non, bien malin celui qui pourra dire si Israël sera encore un pays à majorité juive dans un lointain futur.

Dans l’hypothèse cauchemardesque pour certains d’une modification décisive du rapport juifs/arabes, Israël perdrait-il inéluctablement son caractère juif et sioniste?

Pas obligatoirement et ce pour plusieurs raisons.

En premier lieu grâce aux juifs religieux dont on peut compter sur la ferveur et la pratique qui contribuera à maintenir le caractère juif de l’état d’Israël.

Ensuite grâce à la continuité de l’application de la loi du retour pour les juifs de la Diaspora, qui permettra le maintien d’une forte population juive,tout en faisant conserver à Israël le principe fondamental et historique du sionisme.

Mais aussi grâce à l’usage de l’hébreu véhicule fondamental du judaïsme.

Même si les arabes israéliens dépassent en nombre leurs concitoyens juifs, ils seront obligés d’épouser les principes fondamentaux du sionisme, parler l’hébreu et d’une certaine façon s’inscrire dans l’histoire du peuple juif.

De là à affirmer que les arabes israéliens deviendront les futurs piliers du judaïsme et du sionisme, il y a un pas probablement trop périlleux pour le franchir.

Vision la plus optimiste, la plus pessimiste ou totalement surréaliste selon les convictions, les espoirs, les craintes ou l’aveuglement des uns et des autres.

Comments

  1. By Richard tabachnik

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *