Le passé, source d’épanouissement ?

Pour être heureux, il faudrait vivre dans le présent et songer uniquement à l’avenir.
On fustige les nostalgiques qui ruminent le passé et les réactionnaires qui voudraient le recréer. C’est vrai qu’il n’y a épanouissement ni dans la mélancolie, ni dans la régression.

Pourtant, le passé est la seule réalité. Car le présent est éphémère et l’avenir n’existe pas encore.
C’est dans le passé que se trouvent les réponses aux problèmes concrets et actuels. On appelle cela l’expérience. Se rappeler de situations passées pour prendre des décisions actuelles et qui nous engagent à l’avenir. Surtout quand l’histoire tend à se répéter.
La mode est un bon exemple. ” La mode c’est ce qui se démode” affirmait Jean Cocteau. Mais souvent les nouveautés ne sont qu’une réactualisation d’éléments du passé. D’un point de vue matériel et spirituel.
Comme les religions qui transmettent des valeurs à travers les siècles en s’adaptant au monde moderne.
Ou certaines idéologies politiques…
L’art suit également cette logique. Dans la musique par exemple, d’anciens morceaux sont remis au gout du jour. En les modernisant parfois. Ou alors ils servent d’inspiration aux compositeurs qui veulent en créer de nouveaux.

Churchill disait ” Plus vous saurez regarder loin dans le passé, plus vous verrez loin dans le futur.” Je crois beaucoup à cette citation. La culture est donc primordiale. Elle participe à la compréhension du passé. Et s’épanouir, c’est comprendre le passé tout en vivant avec son temps.
Beaucoup trouvent notre époque déprimante. Ce qu’elle est parfois. Faute de repères et de valeurs. Alors allons les chercher dans le passé pour améliorer notre existence et redonner du sens à nos vies.

Contrairement aux films de science fiction, retourner dans le passé pour changer le futur est impossible.
Mais faire renaitre le passé pour créer un avenir meilleur est à notre portée.