Que veulent les femmes musulmanes?

La loi vient de donner raison aux femmes musulmanes qui souhaitent porter le burkini sur les plages de France. On pourrait débattre sans fin de cette décision dont les conséquences ne tarderont pas à se manifester.

Il est intéressant de s’interroger sur les motivations des musulmanes pratiquantes. Comment peuvent elles concevoir de partager un espace commun sans promiscuité avec des gens qui ne partagent pas leurs valeurs et qui ont des comportements allant à l’encontre de leur pratique religieuse. À titre d’exemple sur les plages de Nice, une minorité de femmes voilées côtoient d’autres femmes en string ou seins nus.
On pense ce que l’on veut des juifs religieux ( des vrais; pas les pratiquants occasionnels ou autres juifs de Kippour…) mais jusqu’à présent je n’en ai jamais vu sur des plages mixtes. Il est inconcevable selon le judaïsme orthodoxe que des hommes ou femmes juifs soient mélangés et à plus forte raison dans un lieu public ou il est autorisé d’être dévêtu.
À la lumière de cette comparaison, quelles hypothèses émettre quant aux motivations réelles des musulmans pratiquants?
La proximité avec des “mécréants” ne serait elle pas si grave ou tout simplement autorisée par l’Islam? J’en doute…
S’agit il d’une tactique pour influencer les non-musulmans et les inciter à adopter les mœurs islamiques?
Ou alors l’objectif non avoué est de faire fuir ceux qui ne supportent pas le prosélytisme religieux? Les plages françaises deviendraient alors majoritairement fréquentées par des musulmans.
Si tel était le cas, cela constituerait une fausse victoire pour les musulmans qui voudraient nous imposer leur culture.
Car s’ils peuvent gagner du terrain il créeront une réaction d’hostilité qui conduira à leur exclusion d’autres espaces? Et ni la loi, ni les gesticulations antiracistes ne pourront empêcher ce phénomène.
Le citoyen français qui a déserté les plages publiques en raison du trop grand nombre de femmes voilées, louera-t-il son appartement à un musulman?
Embauchera-t-il un candidat de confession musulmane?
C’est fort peu probable…
Dans une république incapable de se positionner courageusement, c’est bien l’économique qui pourrait rétablir l’ordre de façon insolite et sans s’embarrasser de considérations humanistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *